Vous êtes ici : Accueil > Liten > A propos du Liten > DIMOFAC, un projet de numérisation de l’industrie manufacturière pour gagner en compétitivité

DIMOFAC, un projet de numérisation de l’industrie manufacturière pour gagner en compétitivité


​Produire en série dans le contexte de l'individualisation de masse est un véritable défi : comment reconfigurer l'outil de production tout en restant compétitif ? La solution passe par une organisation plus agile et le recours à la simulation numérique pour optimiser l'ensemble des processus industriels. C'est l'enjeu du projet européen DIMOFAC, qui a été officiellement lancé le 6 novembre 2019 au CEA de Grenoble.

Publié le 8 novembre 2019

Pour nombre d'entreprises, si l'outil de production actuel n'est pas compatible avec l'individualisation des produits de masse, son évolution est difficile à mettre en œuvre. Pourtant, en modélisant l'usine puis en simulant ses différents processus via un jumeau numérique, il est possible d'accéder à une gestion de production virtuelle. Couplé à une organisation modulaire, le jumeau numérique permet de reconfigurer les chaînes de production en alliant rapidité et agilité, tout en optimisant les processus.  Résultats : une réduction du temps de reconfiguration pouvant atteindre par exemple 75% pour les écrans interactifs, 50% pour la fabrication d'emballages cosmétiques, de pièces aéronautiques et la fabrication additive, 30% pour les rasoirs et les modules industriels.

Le projet européen DIMOFAC vise à mettre à la disposition des industriels des solutions numériques de modélisation et de reconfiguration et un réseau de lignes pilotes, d'usines « phare » et de centres de compétences (Digital Innovation Hubs), avec une offre de R&D et de transfert technologique à l'appui de la validation et de la mise en œuvre des procédés. Six démonstrateurs industriels seront réalisés dans les lignes de production des partenaires industriels du projet (Philips, Sculpteo, Albéa, VDL, Schaltag et Eire Composites) et ce notamment grâce à des outils développés au CEA, CIVA pour le contrôle qualité en ligne par méthodes de contrôle non-destructif (CND) automatisées et surtout PAPYRUS pour dupliquer numériquement la mise en œuvre des procédés de l'usine.

Parmi les centres de compétences associés au projet figurent Additive Factory Hub (AFH), FFLOR, PICTIC, SMART FACTORY KL et MANUHUB@WG.

Le projet DIMOFAC, coordonné par le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), rassemble trente partenaires européens, et a été officiellement lancé les 6 et 7 novembre 2019 au CEA de Grenoble.


Le projet DIMOFAC

+ Budget : >19 M€
+ Durée : 4 ans
+ Partenaires : Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), coordinateur, Siemens Industry Software SAS, Philips Consumer Lifestyle BV, Albéa Services SAS, VDL Industrial Modules, Schaltag AG, ESI Software Germany GmbH, Intrasoft Intl. S.A., Comau S.p.A., Sculpteo Fill Gesellschaft mbH, Eire Composites Teoranta, New Infrared Technologies SL, TTS Technology Transfer Systems SRL, Electronic and Optomechanic Engineering EXOM SL, FundingBox Research APS, TopSolid, Innovalia, Brainport Industries Cooperatie UA, Technologie Initiative SmartFactory KL e.V., European Association of the Machine Tool Industries, Switzerland Innovation Park Biel/Bienne AG, University of Patras (LMS), Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites, Fundacion Tecnalia Research & Innovation, Organisatie voor Toegepast Natuurwet. Onderzoek (TNO), Deutsches Forschungszentrum für künstliche Intelligenz GmbH, Association de Investigacion Metalurgica del Noroeste, Politecnico di Milano, Datapixel.

DIMOFAC est financé par la Commission Européenne à hauteur de 14 M€ sous le contrat n° 870092.




Haut de page