Vous êtes ici : Accueil > Liten > A propos du Liten > La plate-forme « Abusive » teste les batteries en conditions extrêmes

Actualité | Nouvelles technologies

stockage batteries

La plate-forme « Abusive » teste les batteries en conditions extrêmes


​Récemment installée au cœur d'un bâtiment dédié, et en collaboration avec la société SERMA technologies, la plate-forme « Abusive » entend mettre les batteries à mal pour tester leur comportement en conditions extrêmes. Les premiers tests sur module viennent d'être réalisés.

Publié le 5 septembre 2019

​Certaines batteries doivent être désactivées en fin de vie afin de réduire au maximum le risque d'explosion. Des protocoles de « passivation » sont mis au point par les fabricants, que la toute nouvelle plate-forme « Abusive » du Liten, institut de CEA Tech, est en mesure de valider. Dotée des équipements nécessaires pour réaliser des tests abusifs sur des modules allant jusqu'à des énergies de 1000 Wh, elle est utilisée pour des partenaires industriels mais aussi pour des projets de recherche.

La plate-forme a pour la première fois servi à tester un module (830 Wh) pour un industriel du secteur aérospatial. L'évaluation s'est déroulée en trois parties : tout d'abord un cyclage thermique entre -60°C et 80°C avec le module à 0V, pour se placer dans des conditions représentatives de l'environnement de fin de vie de la batterie testée. Les étapes suivantes ont consisté à tenter de recharger le module sur un temps court ou à provoquer une surcharge afin de vérifier son comportement.

Au final, ce premier essai à l'échelle d'un module d'une énergie conséquente s'est parfaitement déroulé. La plate-forme est également équipée pour réaliser d'autres types de tests : court-circuit, test au clou (poinçonnement), sur-température, répondant ainsi à une large gamme de sollicitations possibles pour étudier la sécurité des batteries.

Haut de page

Haut de page