Vous êtes ici : Accueil > Liten > Offres de stages et thèses > Offres de Thèses 2019-2022

Offres de Thèses 2019-2022

Publié le 29 novembre 2018

Conception, développement et évaluation de dispositifs intégrés de détection et de quantification de particules ultrafines dans l'air

  • Domaine de recherche :
La mesure de la qualité de l’air est un enjeu sociétal qui conduit à de fortes attentes de la part de la population. Peu de solutions ergonomiques et fiables permettent le suivi de l’exposition particulaire sur une large gamme de taille. De nombreux capteurs optiques existent mais répondent aux particules de taille supérieure à 300 nm en fournissant des équivalents en concentration massique (PM10 et PM2.5). Ainsi les outils performants, bas coût et couvrant toute la large gamme des aérosols inhalables font défaut aujourd’hui. Ceci est révélateur d’un fort potentiel de valorisation.
  • Résumé du sujet :
Nous nous proposons donc de développer des microcapteurs de particules offrant une sélection granulométrique sur la gamme 5-300 nm qui permettraient également de déterminer la composition chimique des particules collectées. Cette thèse a ainsi pour objectif de développer et d’évaluer, théoriquement et expérimentalement, les performances d'un dispositif intégré de détection et de quantification de particules basé sur le principe de charge par diffusion d’ions. Les phénomènes de charge et de pertes éventuelles des particules feront l’objet d’une étude particulière. Le dispositif visé permettra de trier les particules selon leur mobilité électrique, de les déposer sélectivement sur un substrat selon des anneaux concentriques et de les quantifier en temps réel à l’aide d’électromètres et d’un algorithme de traitement du signal adapté. Différentes métriques d’intérêt seront explorées telle que la concentration exprimée en nombre, en masse et en LDSA (lung-deposited surface area concentration). Nous proposons, en outre, le développement et l’évaluation sur le terrain d’un système simplifié permettant de suivre plusieurs canaux d’intérêt (5-20nm ; 20-100 nm ; 100-300 nm) afin de proposer une solution capable d’identifier des sources de particules ultrafines en temps réel (application à la pollution urbaine).